Archives de Tag: Hand Management

Harald – Analyse et Opinion

Nb de Joueur : 2 à 4 joueurs

Temps : 30 min

Age : 10 ans et +

Catégorie de Jeu : Deck building, Card drafting, Hand management, Set collection et Take that

Site BGG du jeu: https://boardgamegeek.com/boardgame/182638/harald

Harald

L’histoire derrière le jeu:

« Harald a unifié les différents royaumes et est devenu Roi de cette puissante nation.

Dans cette paix nouvellement instaurée, les différents peuples vont livrer une autre guerre, faite d’intrigues et de  luttes d’influence.

Envoyez des émissaires au conseil du Roi pour gagner en influence, et faire que votre village devienne le plus prestigieux. »

Analyse:

Petit jeu qui est passé sous le radar pour une raison inconnue de ma part.  Son style graphique me place sous son charme. J’adore les décorations à la Celtique. Sans oublir les cartes toujours sous le même thème. Après quelques parties, les icons deviennent très intuitifs et si on a un doute, les cartes aident-jeu sont très pratique.

J’hésite à placer ce jeu dans la catégorie moyenne/faible pour sa complexité comme BGG le fait. Je comprends le pourquoi de ce faible pointage, surtout si tu le juges selon la description du déroulement du jeu ou après 1 partie seulement. Parce que si tu recherches à toujours maximiser tes cartes, tu risques de saigner du nez! Je vais revenir sur ce point plus bas.

Déroulement de la partie:

Le joueur gagnant sera qui aura accumulé le plus de point à la fin de la partie. La fin est déclenchée par le nombre de tours qui est déterminé par le nombre de joueurs.

À chaques tour, le joueur doit jouer 2 cartes personnages de sa main constituée de 4 cartes. La première carte est placée au centre de la table, ce qui représente le conseil du nouveau Roi. Tous les joueurs, utilise ces cartes pour faire des points.

La deuxième carte est placée devant le joueur, ce qui constitue le village de ce joueur. À cette étape, on peut activer le pouvoir spécial de la nouvelle carte placé dans le village. Le pouvoir peut affecter notre village, le village des autres, notre main ou le conseil du Roi. Le pouvoir diffère pour chaque personnage.

Le calcule des points se font au dernier tour en 2 étapes. La première étape, on multipli les cartes d’un personnage du village avec les celles du même personnage au conseil. On répète le calcule pour chaque personnage.

La deuxième étape, appelé « bonus », elle est moins évidente, on doit prendre chaque personnage de notre village et calculer les points associés selon son système de points qui lui est propre. Ça semble très compliqué , mais non. Par exemple: On obtient 4 points s’il y a plus de guerriers que de forgeron dans le village, ou un autre exemple, 1 point pour chaque navigateur présent dans le village, etc.

Opinion:

Comme énoncé plus haut, je perçois la complexité de ce jeu plus élevé que le site BGG semble le prétendre. Pour commencer, il existe 7 types de personnages différents avec leur pouvoir tout aussi différent.  Comme il est possible de placer seulement 2 cartes, l’une au conseil et l’autre à notre village, le choix est souvent déchirant. Et je vous rappelle, que vous avez seulement 4 cartes dans votre main. Et plus souvent qu’autrement, vous avez des cartes identiques !

À mon avis, le degré de difficulté est négligé et vient du fait que tu as seulement 7 types de cartes que tu dois gérer.  Mais le fait qu’on doit les gérer à 2 endroits différents avec des repercussions différentes vient changer la donne. Le court nombre de tour vient souvent te faire rager et te porte à vouloir jouer une autre partie.

Si en plus, pendant que tu travailles pour que ta stratégie fonctionnes, tu essaies de placer des bâtons dans les roues de tes adversaires, eh bien, le saignement de nez est garanti! Je le sais, je l’ai essayé….

Ma recommandation à 2 sous:

Je vous conseille de prendre rapidement une stratégie au début selon les cartes obtenues dans les 2 premiers tours et ajuster le tir au besoin au cours des rondes qui suivent. Et avec l’aide des pouvoirs spéciaux des personnanges, donner un coup de jambette à l’occasion au joueur qui semble récolter le plus de point parmi vos adversaires.

Mon avis final:

J’adore ce jeu, et pourtant, il est rare de faire plus que 2 parties de suites. Pourquoi? Même si c’est un jeu court, l’intensité du jeu demande beaucoup de concentration pour suivre le développement de la partie et de constamment vérifier notre stratégie et les options qu’on a. Si c’est pris en trop grand nombre, ce côté « cassage de tête intense » pourrait placer le jeu dans la catégorie « Non pas celui-là! Trouve un autre jeu » au sein de mon groupe et de moi-même….

Malgré ce fait, j’ai tellement aimé le jeu, que je me suis trouvé un autre jeu identique pour pouvoir combiner les 2 jeux et jouer à plus que 4 joueurs. Comme je suis souvent en groupe de 5-6 joueurs, ça fait un jeu de plus à leur proposer. On se limite à 1 ou 2 parties, c’est tout!

Je vais aussi tenter de faire des parties plus longues. Le nombre de cartes inclus dans une boîte limite la possibilité de faire quelques tours de plus. Mais avec 2 boîtes, plus de cartes… Seulement quelques tours de plus… Je vous le jure!

Est-ce que ça va dénaturé le jeu? On va le découvrir.

 

Ma note personnelle: 8 /10

****Bonus****

Une feuille de pointage boosté:

J’ai ajouté de la couleur sur la feuille de pointage. J’ai remarqué que je me guidais par les couleurs pour identifier les cartes. Et j’avais tendance à faire la même chose pour calculer les points en fin de partie. Avec cette nouvelle feuille de pointage, que vous pouvez imprimer sur une feuille pour photo 4″ x 6″, je me facilite la vie. Pour pouvoir l’insérer dans la boîte, il sera nécessaire de la couper un peu dans le sens de la hauteur.  Si vous voulez la plastifier il est nécessaire de la couper un peu de chaque côté avant de la plastifier.

Pour 4 joueurs:

Et pour 8 joueurs:

 

 

L’Année du Dragon – Achat Usagé

Ceci n’est pas une critique du jeu. Pour pouvoir donner mon avis, je dois premièrement y avoir joué au moins une fois… Ce qui n’est pas le cas…

En attendant ce moment, je vais vous montrer un petit projet qui va le concerner. Vous allez comprendre à la fin.

J’ai réussi à mettre la main sur ce jeu en usagé pas cher! Un exploit! Mais comme tout, il y a un prix, il est un peu usé mais pas assez pour être déçu.

Voyez par vous-même :

La boîte a quelques signes de fatigue mais rien de dramatique.

Le plateau est usé au centre au niveau du pli, mais encore-là, rien pour saigner des yeux.

Pour les pièces, en règle générale, elles sont en bon état. J’ai séparé les pièces dans des petits sacs.

Et pour finir, la hantise de l’achat des jeux usagés : le manque d’une pièce… Dans mon cas 2 pièces. Mais chanceux dans ma malchance, les pièces qui manquent à l’appel sont des petits stands transparents.  Voici les coupables:

J’aurai pu faire venir pour pas cher un paquet de stand exactement identique (ou presque selon l’endroit où tu fais ton achat).

J’ai choisi de remplacer les avatars de carton par de vraies figurines. J’avais dans mon inventaire, des petits dragons de plastique qui sans être de style chinois, sont de très belles figurines dans une pose parfaite.

Pour terminer, j’avoue tout! J’aurai fait le remplacement des avatars de toute façon. La disparition des stands n’est qu’une excuse … Mais avoué qu’une fois peinte, ça va « pimer » le jeu !!!

Je vais revenir sur le sujet, une fois que les figurines seront peintes.

Une critique suivra dès une partie de complété avec des amis (es). J’ai lu le livre de règlement et simulé 2 parties. Je crois que je vais vraiment aimer ce jeu qui va avoir le don de nous faire arracher les cheveux de la tête (dans mon cas, les derniers qui me restent). Pas tant par sa complexité, mais plutôt par les choix déchirants qu’on va devoir faire. J’arrête là, je vais attendre la confirmation pendant une réelle partie.

À bientôt!

 

Anima: L’Ombre d’Omega – Analyse et Opinion

Nb de Joueur : 2 à 5 joueurs

Temps : 40 min et + (20 min par personne)

Age : 10 ans et +

Catégorie de Jeu : Deck building, Hand management et Dice Rolling

Anima: L’ombre d’Omega

L’histoire derrière le jeu: « Après des siècles de captivité … détenue par les pouvoirs des Ombres, l’ancienne entité connue sous le nom d’Omega est sur le point de se libérer. … Chaque fois qu’une chaîne qui la retient est brisée, l’ordre naturel de Gaïa est rompu et des événements inattendus se produisent … au risque de la faire sombrer dans le chaos. Heureusement, quelques individus se sont rassemblés, … ils sont les seuls à pouvoir arrêter la résurrection d’Omega et la terrible destruction qui va en découler. … »

Pour débuter, ce que j’avais lu sur des sites à son propos a été vérifié. C’est-à-dire, thématique intéressante, complexité moyenne (ou haute pour certain) que je vais expliquer la provenance plus bas et malheureusement des zones grises dans les règlements. Malgré le dernier point, j’aime bien ce jeu.

En gros, chaque joueur doit se constituer une équipe de personnage qui va se déplacer dans les différentes zones pour réussir une ou plusieurs missions différentes. Au cours de leur déplacement, l’équipe va pouvoir recruter des nouveaux personnages, trouver des magies et autres pouvoirs. Dans le but de devenir l’équipe qui va avoir le grand honneur de vaincre la grande menace d’Omega.

Tout semble simple à prime abord, mais… Pour ma part, la complexité élevée perçu par certain et les zones grises vécu proviennent surtout (mais pas entièrement) de la même souche. J’ai eu l’impression que les créateurs ont voulu créer une diversité dans les scénarios possible pour arriver à ses fins.

Il y a des grandes lignes du jeu qu’on retrouve expliqué dans le livret de règlement en 4 grandes sections. Pour ma part, ces règles sont mal divisées et on est obligé de rechercher dans lequel des 4 sections on mentionne tel ou tel information. Ayant moi-même de la difficulté pour mettre sur papier les règlements que j’ai en tête, je comprends que c’est facile de tomber dans le piège. Mais ils auraient pu et dus résoudre ce petit problème avant l’édition. Je souhaite que ce problème a été réglé lors de sa 2e édition fait 1 ans plus tard.

Mais le plus grand problème à mon avis, est provoqué par sa force d’être diversifié.  Je m’explique. Chaque carte, que ce soit d’un personnage, d’une magie, d’une mission ou autre, tu dois passer ton temps entre le livret de règlement et lire les informations sur la carte. Chaque carte (ou presque) à une particularité qui ne se répète rarement sur une autre carte. Donc, tu dois traiter chaque carte individuellement. Je me suis aperçu rapidement qu’il est facile dans le feu de l’action, d’oublier que tu peux utiliser une carte qui pourrait te rendre la vie plus facile.

Après l’expérience de plusieurs parties, on devrait plu avoir aussi besoin du livret de règlement mais le besoin de vérifier les pouvoirs disponibles par les cartes en ta possession va demeurer.  Surtout, qu’au cour de la partie, les cartes en ta possession va changer couramment.

Et je n’ai même pas parlé des cartes de lieu d’exploration appelé les zones.  Ces zones sont les endroits où les équipes vont pour trouver d’autres personnages, magies et autres. Mais aussi pour accomplir des missions spécifiques qui vont améliorer les pouvoirs de l’équipe. Comme chaque zone est différente, et oui, on doit constamment les consulté pour connaitre nos possibilités. On ne s’en sort pas…

À mon avis, ce jeu est comme un bon vin. Avec le temps, il peut devenir un bon jeu. Mais pour ce faire, on doit y jouer fréquemment et prévoir nos actions pour ne pas éterniser notre tour. La clé est de bien comprendre les phases du jeu pour détecter toute nos possibilités plus facilement. Une fois les phases assimilées, le jeu va être plus fluide.

En écrivant cette ligne, j’ai eu l’idée de me faire des petits aides-jeu que je vais ajouter dans le bas se texte. Je vais y mettre les phases et résumer les actions possibles pour chaqu’une de ces phases.

J’ai l’impression que ce jeu, dans mon groupe de joueurs,  va avoir des petites règles maison pour éliminer les zones grises et facilité le déroulements des phases.

Ma recommandation, au début du jeu, on doit choisir un 1er personnage de son équipe entre 2 personnages obtenu au hasard pour débuter la partie. Je suggère, surtout pour les premières parties, de garder les 2 personnages. Ça simplifie le début de partie et raccourci le temps de jeu qui peut devenir lassant à la longue causé par le fait qu’on doit toujours fouiller dans le livret et faire le tour de toutes nos cartes.

L’aide-jeu  (cliquer ici)   Vous pouvez l’imprimer sur une feuille photo de grandeur 6po x 9po.

Ma note personnelle: 6.5/10 et j’ai espoire qu’avec le temps il va grimper au 8.