Archives de Catégorie: M. Patate

Le Roi des Monsieur Patate ! p.05

J’ai finalement écrit les règles que j’ai utilisé pendant mes parties cobayes.  Avec quelques modifications pour résoudre quelques petits problèmes.

Il me reste la section des pouvoirs spéciaux qui n’est pas terminé.  Je vais écrire un autre blog le moment venu et y inclure une version téléchargeable.

Donc voici mon premier jet des règlements:

Pour jouer à ce jeu, j’utilise comme base les règles du jeu « Roi du Ring » et de « PATATASTEAK » que j’ai déjà donner les infos précédemment (voir mes blogs antérieurs sur le sujet).

Donc en résumé pour ma version :

 Chaque joueur est représenté par un M. Patate et démarre la partie dans un coin différent. Donc, vous aurez comprit que le maximum de joueurs participant à une partie est de 4. Tout les M. Patate, ont le même nombre de pièces amovibles. Le terrain de jeu se fait sur un damier de 9 cases par 9.

On détermine le joueur qui jouera le premier en pigeant une carte au hasard. On remet les cartes tirés dans le paquet et on le brasse. Ensuite chaque joueurs reçoivent 5 cartes chacun.

A chaque tour, il est possible pour le joueur d’effectuer ces actions:

1- Utiliser une cartes.

et/ou

2- Jeter une cartes.

ou

3- Ne rien faire.

Pour les opérations 1 et 2, il est possible, dans un même tour, de répéter l’action tant que vous avez des cartes dans les mains.

A la fin de son tour, le joueur pioche un maximum de 2 cartes. En tout temps, un joueur ne peut avoir au maximum que 5 cartes dans ses mains.

Pour utiliser une carte, son action est déterminé par sa couleur.

Les rouges (carreau et cœur): Elles servent pour attaquer ou se protéger d’une attaque. Le carreau agit sur les cases adjacentes et le cœur sur les cases en diagonales de votre M. Patate.

Les noires (trèfle et pique): Elles permettent de se déplacer d’une case ou poussée d’une case un adversaire (si cette case est libre). Il est possible de bloquer une poussée provenant d’un ennemi. Le trèfle agit sur les cases adjacentes et le pique sur ceux en diagonales de votre M. Patate.

La valeur inscrite sur la carte (As, 2, Valet,…) représente la force de l’attaque ou de la poussée. L’as valant 1 jusqu’au roi qui lui vaut 13. Les Jokers ont une valeur de 14. L’attaque et la poussée peuvent être bloqué avec une carte de même sorte (cœur, carreau, pique ou trèfle) mais d’une valeur supérieur. Donc, une attaque fait avec un 4 de cœur peut être bloqué par un 5 et plus de cœur.

Certaines cartes ont des pouvoirs spéciaux que les joueurs peuvent utiliser durant la partie. Ces actions spéciaux ne sont pas obligatoire d’être utilisé par le joueur et lui seul décide si elles sont utilisées ou non. (Cette partie des règles n’est pas décidé encore et va faire l’objet d’un autre blog).

Chaque fois qu’une attaque est faite en direction de votre M. Patate et que vous ne pouvez pas le bloquer, vous perdez un morceau amovible du M. Patate. Ces morceaux représentent vos points de vie. Le morceau que vous perdez est choisi par le joueur attaquant.

Pour la plupart des morceaux, lorsque vous les perdez, ils n’ont pas d’impact sur la partie, sauf pour 3 d’entre eux. Les oreilles, les yeux et les bras. Comme votre avatar M. Patate, vous serez handicapé au même titre.

A la perte des oreilles, le joueur met des cache-oreilles de protections. Pour les yeux, le joueur porte des lunettes de protection enrubanné sur les lentilles pour rendre la vision plus difficile. Et porte des mitaines de four lorsque son avatar perd ses bras.

Si à la fin de son tour, le M. Patate se situe sur la case du milieu, il retrouve un de ses morceaux amovibles perdu. Le morceau retrouvé est choisi par le joueur lui-même.

Lorsqu’ un M. Patate perd tout ses morceaux, il est éliminé et met fin à la partie.

Le vainqueur est celui qui à ce moment à le plus de morceaux sur sont M. Patate. S’il y a égalité, soit vous en restez-là ou vous continuez la partie jusqu’au moment où un autre M. Patate tombe au combat. Et ainsi de suite jusqu’au moment où un vainqueur soit déclaré.

Publicités

Le Roi des Monsieur Patate ! p.04

Enfin trouvé les cache-oreilles, byebye protège-tympans!

On a fait une partie avec les nouveaux cache-oreilles.  Même si avec le temps, ils deviennent inconfortables, c’est nettement mieux que les protège-tympans.  Et de toute façon, c’est ça l’idée, que ça soit un élément contraignant.

Le Roi des Monsieur Patate ! p.03

J’ai fait quelques parties avec des enfants.  Les petites lacunes dans mes choix de variantes des règlements sont amplifié avec la présence d’enfant.

On voit ici une partie en compagnie de Tommy et de Cédric.  2 enfants d’un couple d’ami.

Le fait que les enfants ont moins le côté « finish him » que les adultes, la partie dure un peu trop longtemps.

Je vais devoir revoir mes choix pour accentuer les blessures.

-Patrice

Le Roi des Monsieur Patate ! p.02

Voici la première partie fait en compagnie de cobaye de choix!  Ma cousine Annick, son chum Éric et de mon frère François.  Le tout arrosé quelque peu….

Les M. Patate mutants n’ont pas pris de temps pour apparaître sur le plateau!

Je suis devenu photographe après la mort prématuré de mon avatar… Je cris à l’injustice!!!

Le combat fait rage.  Un à un, les victimes s’accumulent.  Pas de pitié pour les patates douces.  Désolé pour le jeu de mot, plus fort que moi…. Hahaha

La grande gagnante de cette première édition:

Je dois revoir quelques petites choses mais en gros, tout c’est bien passé et c’est amusant.

-Patrice

Le Roi des Monsieur Patate ! p.01

Ce jeu est une version du jeu « Les Rois du Ring » imaginé par Chien Sauvage.  Les règles de base sont sur son blog  ici.  Les règles officielles sont publié dans le blogurizine #3 téléchargeable ici.  L’idée principale était de se servire de 2 figurines de boxeur sur un petit quadrillé.  Mais, vous pouvez trouver une panoplie de versions, de variations et de règles spéciales un peu partout sur le net.

Les gars de Gloranthan Army en on fait une version avec l’aide des Monsieurs Patate… Quel belle idée!  Le nom du jeu est « PATATASTEAK ».  Les Monsieurs Patate se battent sur plateau d’un ring Azteck.  Malheureusement, le groupe participe à des conventions dans l’ancien pays.  Donc, pas vraiment accessible pour moi et mon entourage qui restont au Québec.

Je me suis donné comme objectif de reproduire le jeu.  J’ai pas accès aux règles utilisé par Glorantha Army.  Donc, j’ai dû faire des recherches sur les différentes versions et règle spéciale pour confectionner MA version de cette version.

Le jeu est physiquement prêt depuis presque 2 mois.  Les règles ont pas tardé pour suivre.  Après quelques games, je vais devoir revoir quelques règles mais en gros c’est bien.

Voici mon matériel Utilisé:

Les Monsieurs Patate dans toute leurs spendeurs!… et Numérotés sur leurs popotin comme du bétail.  Hahaha… :

Le plateau:

Surélevé au centre:

Un jeu de 54 cartes géantes pour faciliter la  manipulation:

Des cartes aide-mémoires.  Sur un côté, les actions possibles selon les couleurs et de l’autre, les règles spéciales utilisées.  Je dois faire encore du changement dans cette section.

Les protège-tympans qui seront remplacé par des cache-oreilles dès que possible:

Les mitaines à four:

Et des lunettes de sécurité avec les vitres enrubannées:

Les plus perspicaces auront comprit que les 3 derniers objets sert pour donner des malus aux joueurs.  Effectivement, lorsque notre Monsieur Patate perd les oreilles, les bras ou les yeux, le joueur se retrouve handicapé au même titre que leur avatar.